News

L’Aide Fatale : le livre qui résume le cercle vicieux de l’aide au développement

Dambisa-Moyo

aide-fataleL’Aide Fatale. Les ravages d’une aide inutile et de nouvelles solutions pour l’Afrique. Ce livre de Dambisa Moyo, une ancienne dirigeante de la Banque Mondiale d’origine zambienne, est passé presque inaperçu à sa sortie en 2009. Il s’agit pourtant d’un ouvrage précurseur d’une nouvelle approche du développement et de la croissance chez les élites africaines.

Le diagnostic de Mme Moyo est sans appel. Selon elle, l’aide au développement occidental « ne fait pas partie de la solution potentielle, elle fait partie du problème ». Et l’ancienne fonctionnaire internationale de dérouler les effets pervers d’un système qui a beaucoup de gagnants, mais pas nécessairement les populations des pays en voie de développement.

De la corruption généralisée sur laquelle repose l’essentiel de l’édifice de l’aide au développement aux effets désastreux en matière de fiscalité (pourtant l’un des piliers de la constitution d’un état de droit), en passant par la classe de rentiers de l’humanitaire qui se forme notamment dans les pays africains, l’aide au développement génère une dépendance malsaine vis à vis de l’Occident.

Et Dambisa Moyo de valoriser au contraire la présence chinoise croissante sur le continent africain. Une présence axée prioritairement sur les infrastructures et les grands chantiers, et qui se garde bien de lancer des leçons de paternalisme à l’occidentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>